Livre d'Or
Messages : 1 à 15
Page : 1
Nombre de messages : 138
<< précédente
1-2-3-4-5-6-7-8-9-10
 
le 29/10/2018 à 04:47

Ce que j’aime beaucoup aussi c’est l’alternance des poèmes au-dedans et au-dehors, comme flocon chaton qui revient avec ses « quatre patte frigidaire pelotonnés contre sa mère... » trop mignon), le temps de faire le plein d’amour et repartir à la découverte du monde....Bravo à vous et merci encore ! Coup de cœur de mes 3 filles (13,15 et 19 ans), mon mari et moi pour Stalactite .... trop trop beau !!! suivi de très près par Bonne année, Noam, et Mamée Pissenlit... Sapin vivant aussi.... Très touchants, très beaux ! Mes filles ont beaucoup aimé aussi Li et Go.
Au plaisir de vous lire,
Anne Gary Reck
 
le 25/10/2018 à 03:03

Votre recueil Flocon chaton est tout en finesse et tendresse avec des mots simples. Il a quelque chose d’apaisant, de rassurant pour petits et grands. Il est question de l’hiver mais avant il y avait l’automne, et après il y aura le printemps.... Ces allusions à l’avant et à l’après inscrivent le lecteur dans une continuité, et place l’enfant dans un être au monde bien plus grand que lui (beaucoup de thèmes : le temps qui passe, la vieillesse, la mort, le partage, la tolérance, le respect de la nature, les fêtes qui rassemblent, les plaisirs simples ... LA VIE !Des mots qui chantent et enchantent ; des sonorités enveloppantes et joyeuses.
Anne Gary Reck
 
le 24/10/2018 à 02:57

Bonjour Michelle,
L’illustration de Flocon chaton se démarque de la plupart des livres actuels au niveau du graphisme, d’autre part parce que cette peinture va droit au cœur des grands tout en s’adressant également aux enfants d’aujourd’hui qui adorent aussi les dessins. Un trait d’union entre les générations de 7 à 107 ans et plus.

Anne Gary Reck
 
le 13/06/2018 à 09:26

Madame Nicole Wiernsperger

Merci de me contacter sur mon mail:
grimelle@orange.fr
 
le 13/06/2018 à 06:27

Bonjour madame Nicole Wiernsperger

La poésie est faite pour être lue et partagée. Oui je vous autorise
à illustrer je n' aime plus le coca pour un des mois du calendrier. Mon nom de plume est Mich' Elle Grenier. Il me serait plaisant de voir votre illustration. Pour ce faire, vous avez mon mail en haut de ce message. Merci de votre proposition.
Bien à vous
Mich' Elle Grenier
 
le 12/06/2018 à 20:31

bonsoir Madame
j'encadre un atelier de calligraphie dans un village du beaujolais des pierres dorées. Chaque année nous travaillons à la création d'un calendrier collégial. Pour 2019 le thème retenu sera les crus du beaujolais.
Ce calendrier est édité à 300 exemplaires qui sont offerts aux habitants du village en particulier aux personnes âgées.
j"ai découvert sur "poética" votre poème "je n'aime plus le coca". Ayant été charmée par l'humour de votre texte je me permets de vous demander si vous m'autoriseriez à l'utiliser pour illustrer l'un des mois de notre création. Ce serait pour notre groupe un honneur de vous citer.
bien à vous
Nicole Wiernsperger animatrice de l'atelier de calligraphie de Ville sur Jarnioux, petit village du Beaujolais
 
le 08/06/2018 à 08:48

Bonjour,
Te serait-il possible de venir un jeudi (n'importe lequel du mois, sauf le 12 juillet) sur le marché de la Touche à partir de 17h30 chuchoter tes poéme.
A très bientôt, j'espère
Bises
Martine
 
le 07/06/2018 à 08:16

- Vos textes sont iréprochochables. Je n'y ai décelé aucune faute d'un point de vue technique. Vous maitrisez totalement l'art d'écrire des poèmes. Ce n'est pas donné à tout le monde. Bien évidemment, et vous le savez aussi bien que moi, la poésie, ce n'est pas que cela. Il y a aussi la part dévolue à l'émotion, qu'elle soit d'ordre intellectuel ou émotionnel. Mais cette part là est extrêmement personnelle et subjective. Je ne m'aventurerai donc pas sur ce terrain à propos de vos textes. Je laisse à chacun de vos lecteurs le soin d'y trouver son compte... ou pas en terme d'émotion.

- Chacun de vos textes est différent tant sur le plan de l'inspiration que de l'écriture. Métisse illustre parfaitement le thème du récent printemps des poètes sur l'Afrique.

"La vie" , sans que je vous connaisse, témoigne de votre versant "écorchée-vive", exigeante dans le choix des êtres auxquels vous consentez à livrer une partie de vous-même. Je dirais qu'il faut vous mériter.

"Claudiquant" , sans doute le plus original, mais aussi le plus risqué car on peut vite tomber dans la facilité du jeu de mot pour le jeu de mot, ce qui n'est pas votre cas.



Voilà, chère Michelle. Je ne vous dirai pas : "Continuez, vous êtes sur la bonne voie" (bonne voix!) puisque vous êtes déjà une poétesse confirmée. Je pense aussi que si vous écriviez moins bien, vous écririez quand même, car l'écriture est pour vous aussi indispensable que l'air que vous respirez.
Je vous embrasse
Christian PEREZ
 
le 21/04/2018 à 13:44

Merci Mich’Elle de m’avoir interpellé ce matin sur la place des Clercs, afin de m’inviter à vous entendre chuchoter ce poème : Péché, j'espère d’autres rencontres.........
 
le 26/03/2018 à 12:44

Jongleuse de mots, Mich’Elle joue. Elle a des années-lumière gravées dans le creux de ses mains. Elle craint le jour où son cœur ne battra que d’une aile. En attendant, prosélyte, elle s’enivre de mots et merveilles. Reine des gueuses, elle vadrouille, renifle l’air du temps. Pas en en train, ni en bagnole, encore moins en avion. Elle n’ira pas à Madagascar. Sans doute écolo et partisane de la décroissance, elle n’économise pas ses ressources quand il s’agit d’interpréter ses textes. Lorsqu’elle se fait chat loupé (crasse-misère, poils rabougris), elle lève sa patte en proclamant : ni Dieu, ni maître, ni croquettes !
 
le 22/03/2018 à 06:09

Jongleuse de mots, Mich’Elle joue. Elle a des années-lumière gravées dans le creux de ses mains. Elle craint le jour où son cœur ne battra que d’une aile. En attendant, prosélyte, elle s’enivre de mots et merveilles. Reine des gueuses, elle vadrouille, renifle l’air du temps. Pas en en train, ni en bagnole, encore moins en avion. Elle n’ira pas à Madagascar. Sans doute écolo et partisane de la décroissance, elle n’économise pas ses ressources quand il s’agit d’interpréter ses textes. Lorsqu’elle se fait chat loupé (crasse-misère, poils rabougris), elle lève sa patte en proclamant : ni Dieu, ni maître, ni croquettes !
 
le 07/03/2018 à 09:36

Bonjour Michèle.
Je viens de lire ton poème.
Quel plaisir !!!
Quel fraîcheur !
Je te félicite, et cours sur ton blog.
Découvrir tes petits bijoux.
Myriam apprécie aussi.
Merci beaucoup
A bientôt j'espère .
 
le 20/02/2018 à 10:51

Chère Michelle
Merci pour ce poème péché enjoué, plein d'humour et de bonheur ! Je vous souhaite un joli printemps à venir!
Bien affectueusement
françoise Bocquentin
 
le 19/02/2018 à 14:14

Bonjour Michelle,

Oh! Comme c'est charmant de trouver un joli poème dans sa boîte mail plutôt que les spams habituels et autres courriers ennuyeux. Merci!
J'ai retrouvé le livre de Lanzman dans ma bibliothèque, je te l'apporterai le 28.
Belle journée à toi,

Catherine
 
le 15/02/2018 à 07:06

Merci Mich'elle pour ces poèmes si fruités, teintés de sensualité et d'humour.De Gudule au grand échalas on se délecte jusqu'au sonnet champêtre. Vos fantaisies poétiques sont un régal...
   
<< précédente
1-2-3-4-5-6-7-8-9-10
Messages : 1 à 15
Page : 1
Nombre de messages : 138